Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 Jan

Cypruses

Publié par Matthieu SAUZE  - Catégories :  #Cyprus, #EU, #Europe, #Greece, #Turkey

Cypruses

Chose étonnante dans l'extrait du classement de la liberté de la presse dans le monde en 2016 diffusé précédemment, toute l'île de Chypre ne présente pas le même résultat. Si le sud de l'île a obtenu ici un score de 18,26 (étendu à toute l'île pour la carte à l'échelle de l'Europe), la part au Nord de l'île a eu une note supérieure de plus de 10 points (29,54). Les raisons de ce surprenant découpage et de l'écart constaté sont à chercher dans la récente histoire chypriote.

Stratégiquement positionnée à la jonction de routes commerciales maritimes reliant trois continents (Asie, Europe, Afrique) et jouissant, de fait, d'une économie florissante, l'île de Chypre a régulièrement été disputée ou conquise par différents empires au cours des siècles. Dernier en date, l'empire britannique n'a rendu son indépendance à Chypre qu'en 1960.

Ayant connu des millénaires de brassages culturels et ethniques, la population chypriote se répartissait essentiellement entre originaires grecs et originaires turcs. Quelques années après l'institution de l'indépendance des heurts ont éclatés entre ces deux parties de la population allant jusqu'à mobiliser les forces de paix de l'ONU pour assurer une séparation géographique.

En 1967, un mouvement extrémiste pro-grec a toutefois pris le pouvoir de force et, en 1974, la Turquie a envoyé une partie de sa force militaire protéger la frange turcophone de Chypre. En 1983, l'état de la République turque de Chypre du Nord a été instauré mais il reste uniquement reconnu par la Turquie.

Près de 10% de sa population étant composée de soldats turcs, la circulation de l'information reste compliquée en Chypre du nord et le territoire qu'elle occupe reste hors de contrôle du légitime pouvoir chypriote. Une réunification pacifique de l'île est souhaitée dans le courant de l'année mais, bien qu'une négociation multilatérale soit en cours à Genève depuis le début de la semaine, elle vient après un mouvement engagé depuis près d'un an et demi et qui n'avait, jusqu'à présent, rien donné.

----------------

Surprising thing in the extract from the Data Press Freedom Ranking 2016 showed previously, the island of Cyprus is splitted in two. The South part obtained a score of 18,26 (there enlarged at all the island), however the northern part had a ranking up for more than 10 points (29,54). The reasons for this surprising cutting and for difference showed are in the recent history of Cyprus.

Strategically situated on differents shipping trade road between three continents (Europe, Asia, Africa), the island of Cyprus was contested over the centuries. In last, the Britannic Empire finally let the island free in 1960.

After millenaries of stirring, the population of Cyprus is mainly composed of people from Greece and people from Turkey. Some years after being set free, clashes happened between these two parts of the population and the UN sent its peacekeeper.

In 1967, extremists in favor of Greece took the power by arms and, in 1974, the Turkey sent its army to protect the turkish-cyprian. In 1983, the Turkish Republic of Northern Cyprus was created but is only recognised by the Turkey.

Whit almost 10% of its population composed of turkish soldiers, the flow of information is complex in Northern Cyprus and the control of its territory is still out of the hands of the Cyprus legitimate power. A pacific reunification is wished during the year even if the actual discussion in Geneva come after almost one year and half of a movement which led to nothing.

Commenter cet article

À propos

Cartes sur la société européenne